LA THÉRAPIE

 

 

La thérapie de régulation énergétique trouve son origine dans la technique appelée

« Shiatsu Zen ». Cette thérapie a été développée par Xabier Sánchez de Muniáin et

il n’existe qu’une personne, Lourdes Moratinos, qui a poursuivi l’enseignement de

cette thérapie.

 

L’énergie est une force « intelligente » qui se trouve dans tous les êtres vivants et

qui imprègne tout ce qui vit sur notre planète.

L’homme occidental travaille à peine sur son corps comme moyen d’intériorisation

et ne recherche pas son centre et son propre « moi ». Grâce à cette technique, nous

arrivons à être en paix avec nous-mêmes et développons la capacité de sentir

l’énergie en utilisant cet apprentissage pour résoudre nos conflits physiques ou

psychiques ainsi que le reste.

 

 

 

 

Professeur

Mme Lourdes Moratinos a effectué des études d’infirmière à l’Université de

Navarre et est entrée ensuite à l’ Escuela Navarra de Naturismo y Terapias

Alternativas (École Navarre de la Naturopathie et Thérapies Alternatives). Elle a

aussi suivi des cours sur les plantes médicinales avec la Société Gorosti ; Yoga et

Shiatsu à Surya ainsi que la Médecine Tibétaine au Shartse College Tibetan.

 

En 1989 elle a commencé ses études de Seiki (ou Thérapie de régulation

énergétique) avec Xabier Sánchez de Muniain, et les termina en 1995. Elle a donné

des cours à Pampelune et à Saint-Sébastien et effectue également des consultations

privées dans son cabinet.

 

Depuis 10 ans elle étudie les « Schüssler Salze » en cours magistrale avec le Dr.

Santiago Bilbao Arrola.

LA THÉRAPIE DE RÉGULATION ÉNERGÉTIQUE

Il y a deux façons fondamentales de guérir : la première en agissant de l’extérieur

par l’apport d’énergie comme en prenant des médicaments ; et l’autre en agissant à

l’intérieur de la personne à travers l’activation de la propre force vitale, c’est le cas

de la TRE.

L’action extérieure produit toujours des effets nocifs, iatrogéniques et son action

est locale parce qu’elle se focalise uniquement sur une partie et non sur la totalité

de l’organisme. De plus, cette action empêche la force vitale de la personne car au

lieu de la demander et l’activer, elle la supplante. Ce faisant, la capacité vitale

diminue en étant incapable d’agir pour son compte et sombre dans la dépendance

du moyen extérieur.

Dans le cas du muscle, le manque d’exercice produit l’atrophie. De même, une

capacité vitale non utilisée est fragilisée en nous et devient sans défense face aux

tensions et agressions de notre vie.

C’est l’énergie qui maintient l’organisme vivant de manière à ce que selon l’état

d’énergie, la personne sera plus ou moins capable de réagir aux situations de

déséquilibre.

L’énergie agit en rétablissant continuellement l’équilibre. Nous pouvons nous

comparer avec un ressort qui, face à une pression externe, développe en soi une

force contraire de récupération. Si le ressort n’a pas de force, il reste dans son état

détendu. De même, quand l’énergie de la personne est bloquée sa réponse vitale,

c’est-à-dire, sa capacité de récupération est minimale.

La santé repose sur la capacité de récupération. L’augmenter constitue la

caractéristique de la TRE, laquelle en intervenant sur les blocages et en libérant

l’énergie, mobilise les ressources énergétiques de la personne et active sa capacité

de réponse vitale. C’est-à dire, qu’il ne s’agit pas uniquement de résoudre un

problème particulier, mais d’agir sur l’ensemble de la personne en activant sa

capacité de récupération après le déséquilibre.

La correction du déséquilibre grâce à la TRE se produit à l’intérieur de la personne.

C’est pour cela que son action est globale, autant physique que psychologique.

L’effet de cette thérapie est de collaborer avec la force vital qui est une santé

authentique de la personne.

La TRE n’est pas un acte curatif en soi. Plus spécifiquement, cette thérapie est

l’instrument qui déclenche un processus curatif, lequel à partir de ce point se

développe par l’énergie propre de l’individu.

Le processus curatif a sa forme et son propre rythme pour chaque personne. Il agit

selon ce qui devrait être, c’est-à-dire selon le besoin réel de la personne, lequel ne

coïncide pas toujours avec ce que l’on pense qu’il devrait être.

La récupération de la santé est un processus similaire à la croissance d’un arbre.

L’arbre pousse lentement depuis les racines. Si on arrose une plante séchée elle ne

reverdit pas tout de suite ni fleurit immédiatement.

Chaque plante a son propre temps, son rythme qui ne peut pas être modifié.

Chaque personne dans le processus de récupération a aussi son temps et a besoin

de suivre son rythme.

La guérison n’est pas instantanée. Guérir mieux ne signifie pas guérir plus

rapidement.

La vraie guérison ne vient pas du remède extérieur à moins qu’on comprenne la

suppression d’une gêne comme santé. La santé implique la régénération totale et

c’est un processus lent et difficile.

Grâce à la TRE tous les cas susceptibles de récupération peuvent être traités et

même dans les cas irréversibles une normalisation du processus naturel de la

maladie est réussie.

The regulacion energetica/Energetic balance

Como Actua/How does it work

Como se realiza/How is it realized

El objetivo ultimo/ The ultimate goal

Final thoughts

​© 2016 Regulacion Energetica